Message des fêtes de la part de la ministre Qualtrough

Chers collègues,

La fin de l’année se veut une excellente occasion de réfléchir au travail que nous avons accompli, et d’anticiper l’avenir. Je tenais d’abord à vous remercier – je suis très fière de ce que nous avons réalisé depuis le début de notre parcours en 2015.

Le projet de loi C-81 fait état des perspectives dont vous m’avez généreusement fait part au cours des trois dernières années. Il vise à reconnaître, éliminer et prévenir les obstacles, existants ou nouveaux, de sorte que tous les Canadiens en bénéficient. Le projet de loi C-81 propose deux changements déterminants dans la façon dont le gouvernement du Canada et les entreprises sous réglementation fédérale mènent leurs activités. Le premier vise à reconnaître que ce sont des systèmes et des politiques qui créent des obstacles : ces obstacles ne reposent pas sur une personne ou son handicap. Le deuxième vise à remettre au système la lourde responsabilité de définir et d’éliminer les obstacles. Cette loi permet d’égaliser les occasions pour les personnes handicapées.  

Ce que nous ne devons jamais oublier c’est que cette loi historique n’aurait pu voir le jour sans votre travail, votre engagement et vos apports – les personnes handicapées – qui avez été d’ardents défenseurs d’un Canada plus inclusif et plus accessible des décennies durant. Votre leadership et votre engagement constant ont été, et demeurent essentiels à la loi et à la création d’un Canada véritablement accessible. Ensemble, nous avons établi de nouvelles normes de ce que cela signifie d’être réellement consulté. Ce principe est intégré dans la législation, pour veiller à ce que la consultation se poursuive, et qu’en vertu de la loi, les personnes handicapées soient habilitées à concevoir un avenir inclusif.

Le projet de loi continue à franchir les étapes du processus législatif, et après avoir reçu le soutien unanime de la Chambre des Communes, le projet de loi C-81 a été déposé au Sénat et les débats reprendront dans la nouvelle année. Alors que je m’engage dans une réflexion sur comment se déroule le processus jusqu’à maintenant, je reconnais la rigueur du débat entourant cette législation. Cette loi aborde des problèmes d’exclusion qu’ont subis plusieurs générations. Des milliers de Canadiens ont uni leurs voix dans ce débat portant sur des enjeux qui n’avaient encore jamais fait l’objet d’un discours critique et national.   

Inévitablement, il y a eu des divergences d’opinions et les priorités différaient. Nous avons effectué une importante remise en question. Les idées ont été testées et toutes les perspectives ont été prises en considération. Je suis convaincue que le projet de loi s’en est vu amélioré. Je suis également certaine qu’un vaste consensus est demeuré inébranlable durant tout le processus : il s’agit de l’occasion unique de faire progresser les droits des personnes handicapées, de faire disparaître les obstacles systémiques et les inégalités qui persistent et d’exiger la pleine participation sociale et économique des personnes handicapées de ce pays.

Nous avons beaucoup à célébrer à quelques jours de la fin de 2018. En plus du travail important réalisé pour le projet de loi, nous avons bien d’autres accomplissements à célébrer ensemble, notamment : 

  • La reconnaissance de l’importance de tenir compte des données dans l’élaboration de nos politiques et de nos programmes avec la publication des résultats de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017.
  • L’adhésion au Protocole facultatif se rapportant à la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations unies par le gouvernement du Canada et l’ensemble des provinces et territoires.
  • La célébration de la toute première Journée internationale des langues des signes de l’ONU.
  • La confirmation du financement de 290 millions de dollars à l’appui du programme Canada accessible lors du dépôt du projet de loi C-81 en juin.

 

Alors que nous jetons les bases d’un avenir accessible, la collaboration continue entre vos organismes partenaires et notre gouvernement constituera un pilier essentiel de notre succès en tant que pays. Il est temps que le discours passe de « rien sur nous, sans nous » à « rien sans nous, parce que tout nous concerne ». J’espère qu’ensemble, nous pourrons faire en sorte que l’accessibilité soit plus constante partout au pays.

Merci encore pour votre soutien et votre engagement indéfectibles. Je vous souhaite, à vous et à votre famille, mes meilleurs vœux pour les Fêtes et j’ai hâte de voir ce que nous accomplirons ensemble au cours de la nouvelle année!

Sincèrement,

 

Carla Qualtrough                                                                                                                             

Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.